L’exclusion du web des petites entreprises

Comment être visible sur Internet en 2022 quand on est une petite entreprise ?

En France, 96% des entreprises se composent de moins de 2 salariés et parmi elles, moins d’une sur dix a un site Internet. La dixième, qui en a un, ne l'exploite pas suffisamment pour générer du chiffre d'affaires en étant visible sur les moteurs recherches. C'est souvent le résultat d'un manque de temps ou de connaissances.


À une époque où tous les clients et prospects sont connectés (surtout depuis la généralisation du télétravail), leurs concurrents ont déjà pris une longueur d'avance. Les plus petites entreprises baissent alors les bras car, après tout, elles ont déjà leur "aimant à leads" : Hervé, le meilleur commercial de la région ! Pourquoi donc changer de stratégie ? Elles gardent donc leur site, pour dire d'avoir une adresse à mettre sur leur carte de visite et remettent à plus tard ce sujet qui n'est pas prioritaire.


Beaucoup de mes clients arrivent en me disant "on veut prospecter sur les réseaux sociaux, faire des newsletters, des campagnes SMS et permettre à Hervé de trouver de nouveaux contacts... " et généralement, le site Internet passe à la trappe. C'est alors, en évaluant l'existant, en faisant un audit rapide des outils déjà en place, que je m'aperçois bien souvent qu'il faut juste un petit coup de pouce pour lancer la machine.


Quelles sont les étapes pour devenir visible sur internet ?

Internet, c'est un écosystème ou tout le monde cohabite et chacun a sa place. En reprenant confiance en cette formidable plateforme d'échanges, il est possible de relancer ou accroitre les ventes. Par ça, il faut mettre en place une communication multicanale simple et efficace.


Mettez donc en place une bonne stratégie alliant :

  • Réseaux sociaux

  • Site internet

  • Emailings (automatiques)

  • Newsletters

  • CRM


L'objectif évident, est de faire se rencontrer les produit ou services vendus par ces petites entreprises et les consommateurs, qui peuvent être des particuliers ou des entreprises. Rappelons que 87% des consommateurs, font une recherche sur internet avant d’acheter et 7 personnes sur 10 font confiance aux avis trouvés sur Internet (c'est autant que les recommandations faites par leur entourage... ).

Contrairement aux idées reçues, tous les consommateurs ne se ruent pas sur les méga-plateformes comme Amazon, Fnac ou Booking.com : 85% des consommateurs se disent intéressés par les produits et services locaux.


Rappelons que les consommateurs sont pressés et aiment avoir un accès rapide à une offre variée de produits et services. Surtout, un acheteur, a envie de se sentir en sécurité et ça passe par la proximité. S'il a un problème avec sa livraison, s'il souhaite faire part d'un besoin spécifique, il va préférer faire appel à une entreprise en ligne qu'il peut éventuellement aller voir en cas de besoin.

De plus, Google, premier moteur de recherche, l'a bien compris et propose depuis quelques temps de privilégier les entreprises proches du point de connexion des potentiels acheteurs. Les cartes sont donc rebattues et les petites entreprises peuvent désormais être visible aux côtés des plus grandes.


La fin de l’isolement pour les petites entreprises

Désormais, grâce aux outils développés par nos ingénieuses start-ups pour permettre à toutes les entreprises d'être présentes sur Internet, il existe une panel foisonnant de solutions accessibles à toutes les bourses. Bien accompagnées, mises sur les bons rails, c'est une source de revenus supplémentaires qui permettra à ces plus petites structures de poursuivre leur développement et de s'adapter aux nouveaux modes de consommation... et aider Hervé à closer de nouveaux deals !