Allô ? Y'a quelqu'un ?

Ca y est, c'est le mois d'août...



A l'arrivée de ce mois "charnière", on reconnait deux profils dans le métro : celui qui est détendu parce que la période estivale est synonyme de vacances (juillettiste comme aoûtien, même mindset, le bronzage en plus) et puis il y a l'autre, celui qui l'a vu venir, redouté et qui, désormais, enfile son costume de spartiate pour affronter ce mois de "creux" avec dignité.


Effectivement, c'est la période des sueurs froides et du bilan semestriel sur ses performances commerciales : "hic, il ne reste plus que cinq mois pour atteindre les objectifs et le mois d'août est totalement mort pour prospecter."

Faux ! Vous pensez vraiment que toutes les entreprises se mettent à l'arrêt pendant un mois ? Surtout après deux ans de crise sanitaire ? Au contraire, tout le monde est sur le pont à mettre du charbon dans la chaudière pour rattraper le manque des sept derniers mois et même essayer de prendre un peu d'avance pour anticiper sur de prochaines annonces gouvernementales.



Comment prospecter en été ?


Ce mois d'août en particulier, c'est l'occasion de prendre une place difficile à atteindre en temps normal et d'ouvrir le dialogue avec certains prospects habituellement sur les plages à cette période. C'est aussi l'occasion de nouer un lien plus personnel avec les décideurs. Un peu moins sollicités, ils auront plus de temps pour discuter, de manière plus décontractée. Et pourquoi pas : profiter de votre pass sanitaire tout neuf pour leur faire découvrir un super bar à smoothies underground dans le marais ? Décontractés et sans concurrents à l'horizon, c'est l'occasion rêvée de planter votre drapeau au sommet d'une des tours de la Défense !


Faites donc preuve de créativité pour prospecter. Après tout, c'est l'été, lâchez-vous !

Quelques idées pour prospecter de manière originale :

  • Les goodies : oubliés au profit du numérique et de la pèche à la dynamite du marketing automation, ca reste un support très qualitatif.

  • Les réseaux sociaux : n'oubliez pas que dans "réseau social", il y a "social". Discutez, interagissez, qualifiez... bref, intéressez-vous et interagissez réellement avec vos prospects. N'ayez pas peur de prendre la parole et d'être authentique. LinkedIn sera votre meilleur terrain de chasse pour développer votre pipe BtoB (augmenté de Sales Navigator pour qualifier vos prospects).

  • Les messengers : souvent oublié, WhatsApp est un excellent outil de prospection. A cheval entre le SMS et la newsletter, votre message arrive directement sur le téléphone de votre prospect, sans pour autant être considéré comme invasif.

  • Le téléphone : vous allez certainement vous heurter au secrétariat dans un premier temps, oubliez donc les discours préétablis et serinés invariablement, Inspirez vous de Bud, dans Wall Street et vous comprendrez qu'il est nécessaire d'amadouer tous les intermédiaires entre vous et votre acheteur pour faire tomber les murs.

  • Les emails : l'email est mort, vive l'email ! En dernier recours, si vous avez pu obtenir un email de votre cible, n'hésitez pas à prendre votre plus belle plume pour faire un petit message concis (surtout pas de message commercial à cette étape), ça fera toujours son petit effet.


Quoi qu'il en soit, à chacune de ces étapes, le marketing automation peut vous aider comme complément aux actions de prospection, mais n'oubliez pas une chose : personne n'aime les nombrilistes. Ne parlez donc pas de vous, parlez plutôt de votre interlocuteur, de son entreprise, de ses projets et indiquez lui ensuite comment vous pourriez partir main dans la main... boire un smoothie dans le marais par exemple !


Bonne prospection à tous.